Sortir de Gaza par l’Egypte reste un calvaire

Par Nadéra Bouazza (contributrice)

Le 28 mai dernier, le Caire annonçait l’ouverture du point de passage de Rafah à la frontière Sud de la bande de Gaza. Le quotidien des Palestiniens du territoire soumis à un blocus israélien depuis 2006 a-t-il changé pour autant? Deux Gazaouis rencontrés par Nadéra Bouazza témoignent.

“Bloqués”. Voilà une situation quasi familière pour les Gazaouis. L’embargo israélien sur la bande de Gaza a été décrété par le gouvernement israélien au cours de l’été 2006. Depuis le début, l’Egypte d’Hosni Moubarak a participé à ce blocus en fermant le point de passage de Rafah, une des portes d’entrées vers le territoire palestinien, côté égyptien. Mais une fois Moubarak déchu, la position égyptienne a semblé évoluer, avec l’annonce, le 28 mai, de l’ouverture de la frontière de Rafah “de façon permanente”. Le quotidien des 1,6 millions d’habitants de la bande de Gaza a-t-il réellement changé depuis lors?

lire l’article en entier sur lexpress.fr

Advertisements

Leave a comment

Filed under Conseil suprême des Forces armées, Israël, loi d'Etat d'urgence, Palestine

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s